Fondation El Origen (Guajira)

Il s’agit d’une fondation sans but lucratif pour le développement durable et la défense des communautés ethniques à travers l’éducation et les arts.

L’objectif pour 2022 est de former 2 000 jeunes comme entrepreneurs culturels et artistiques, de les éloigner de l’analphabétisme et de la pauvreté extrême.

500 enfants et jeunes sont en cours de formation dans des écoles à travers ce programme qui souligne que les indigènes ont les taux d’analphabétisme les plus élevés du pays. Ils travaillent avec les communautés Wayúu de la Guajir.

La Guajira

Le département de la Guajira est connu pour son désert et sa communauté indigène Wayuu, elle-même célèbre pour les sacs colorés qu’elle fabrique artisanalement. Mais si la Guajira voit son tourisme se développer, ce territoire connaît de grosses carences en termes de respect des besoins basiques des populations.

Formation à l’accueil des touristes par la fondation El Origen

De  jeunes Wayúus sont formés à recevoir et guider les touristes qui arrivent désormais dans la Guajira, pour que contrairement à leurs parents, ils ne restent pas dans la misère à subir, mais à prendre en main leur avenir, en profitant de la manne du tourisme, tout en cultivant et en ne perdant pas leur culture.

 

Projet d’aide de AydenCo en 2020 : 3 740 euros

 

Il s’agit de contribuer à la formation de 20 jeunes, en 8 mois, à raison de 2 heures chaque samedi. La communauté concernée est la communauté indigène wayúu poromana de Manaure au km12 de la route entre Riohacha et Maicao (Guajira).

La dotation d’AydenCo permettra de financer :

  • Beaucoup de transport (8 mois de transport pour aller aux cours et faire le ramassage « scolaire ») : 1 526 €
  • Rénovation WC et lavabos : 1 046€
  • Main d’œuvre, peinture, matériel : 1076 €
  • Dépliants : 92 €

 

Nous avons pu tester cette formule en novembre 2019 à travers un service payant, au cours duquel un guide nous a amenés dans une communauté Poromana, à quelques kilomètres de Riohacha. Là, un jeune homme et une jeune femme nous ont expliqué l’histoire de leur communauté, leur mode de vie, des anecdotes sur leurs activités, jeux des enfants, occupation des adultes, sur leur culture. A la fin, nous avons partagé un repas sur place au cours duquel nous avons échangé sur nos vies. Ces deux jeunes et le guide étaient eux-mêmes des bénéficiaires de la fondation El Origen.

Cette formation leur permet donc de :

  • Générer un bénéfice pour la communauté (plusieurs personnes formées pour qu’elles puissent prendre à tour de rôle les touristes qui se présenteraient)
  • Rester au pays tout en ayant une activité complémentaire de revenue
  • Favoriser l’échange entre cultures