Ecole Ishotshimana (Guajira)

Cette petite école primaire se situe sur le territoire indigène Ishotshimana, dans la municipalité d’Uribía dans le département de la Guajira, à l’extrême Nord-est de la Colombie. 

La Guajira

Le département de la Guajira est connu pour son désert et sa communauté indigène Wayuu, elle-même célèbre pour les sacs colorés qu’elle fabrique artisanalement. Mais si la Guajira voit son tourisme se développer, ce territoire connaît de grosses carences en termes de respect des besoins basiques des populations. Les chiffres officiels donnent 4 770 enfants morts de dénutrition entre 2010 et 2018. Le manque d’eau y est aussi cruel. L’électricité n’est présente que par endroits, les auberges fonctionnent avec des groupes électrogènes. L’habitat wayuu est sommaire, 4 murs de bois, de boue et de paille et les communautés indigènes sont très pauvres. Avec le Chocó et le Putumayo, au sud, la Guajira est l’un des départements les plus pauvres du pays pour ce qui est du niveau de vie de la population.

 

Les enfants de l’école Ishotshimana font tous partie de la communauté wayuu, appartenant à des familles ayant fréquemment 6 ou 7 enfants, avec très très peu de ressources. Certains d’entre eux sont vénézuéliens (et appartenant à la communauté indigène).

L’école fait partie de l’institution publique ethnoéducative intégrale rurale du Cabo de la Vela, sur la commune d’Uribía. Elle reçoit peu d’aide de l’Etat.

Aide apportée par AydenCo en 2019

 

  • Salle de classe Baptiste François –Deux murs à monter, un toit à réparer… une salle de classe inadéquate a été rénovée puis baptisée Baptiste François en hommage à ce jeune Franco-Colombien disparu prématurément en mai 2019 à 24 ans.

 

  • Achat de chaises, de tables et de matériel scolaire divers. 120 kits scolaires ont pu être distribués, et les enfants disposent désormais de chaises et tables adéquates pour suivre les cours dans la salle Baptiste François.